Return to blog
January 29, 2021

Ce Que J’ai Appris à TripActions en un An

Je ne crois pas aux coïncidences. Je crois que c’est en explorant continuellement et en étant curieux que l’on crée sa propre conscience des choses qui nous entourent.

C’est pourquoi, il y a un an, j’ai rejoint TripActions en tant que vice-président principal chargé de la réussite des clients, après une carrière de près de 13 ans chez Salesforce.

Ce n’était pas une évidence. J’ai eu la chance de participer à l’hypercroissance de Salesforce, qui m’a conduit du Royaume-Uni à l’Asie pendant 10 ans, puis à San Francisco. Je garde un souvenir incroyable de tout ce que nous avons accompli.

Mais j’ai vu comment TripActions était en train de redéfinir le secteur des voyages d’affaires et de la gestion des dépenses, un secteur qui compte quelques grands acteurs bien connus et qui n’a pas beaucoup changé depuis des décennies. Et après un an ici, non seulement j’ai découvert des similitudes étranges avec Salesforce, mais je peux clairement affirmer que mon transfert a été une bonne chose.

Mes antécédents

Avant de rejoindre Salesforce en 2007, j’ai travaillé pour plusieurs sociétés de conseil et j’ai pu constater à quel point l’installation et la maintenance des logiciels d’entreprise étaient complexes et coûteuses. J’ai également constaté que la plupart des clients souhaitaient la même chose : la numérisation des processus, le contrôle des coûts, une sécurité solide et des délais de déploiement rapides. Marc Benioff, bien sûr, a su saisir l’opportunité et créer la catégorie d’informatique en nuage ne nécessitant « aucun logiciel » et dont le prix est fixé par abonnement ; il a contribué à faire passer la GRC et, par la suite, de nombreux autres processus commerciaux dans le nuage.

Chez Salesforce, nous étions en mission et, l’un après l’autre, les clients ont compris la valeur de Salesforce, l’ont adopté et n’ont plus jamais regardé en arrière. Cela n’a pas toujours été facile. D’ailleurs, il faut se rappeler qu’en 2007, Salesforce était encore relativement petite (bien qu’elle était cotée en bourse), avec 1 800 employés et un chiffre d’affaires annuel d’environ 500 millions de dollars. C’était comme David et Goliath face à Oracle et SAP.

Puis l’année 2008 est arrivée et avec elle la crise financière. Nos prospects et nos clients ont été mis sous pression pour réduire les coûts, rendre les dépenses informatiques plus prévisibles et être plus agiles. Ce fut un moment de rupture pour Salesforce, et les personnes qui remettaient en question l’informatique en nuage ont soudain compris les avantages de ce nouveau modèle.

Alors, quelle est la place de TripActions dans tout cela ? Lorsque je dirigeais les opérations mondiales du Groupe de succès des clients chez Salesforce, je devais l’un de mes plus gros maux de tête à la gestion du budget des voyages et des dépenses. Il s’agissait d’une part importante du compte de résultat, mais il était difficile de gérer ou de prévoir les dépenses avec précision à l’aide des outils traditionnels. Tout était très manuel. Alors que nous recherchions des solutions, j’ai rapidement réalisé que ce problème se posait dans tout le secteur. Et les gens semblaient l’accepter. De même, la plupart des sociétés de gestion de voyages utilisent de multiples produits de différents fournisseurs pour fournir un service (par exemple, différents outils de réservation et différents logiciels de gestion des dépenses), et lorsque vous combinez cela avec une technologie obsolète, c’était clairement un secteur prêt à changer.

Intégrer TripActions

Je ne cherchais pas à quitter Salesforce, mais j’ai été séduit par la vision et la passion des fondateurs de TripActions, Ariel Cohen et Ilan Twig, pour simplifier les voyages d’affaires et la gestion des dépenses. Même si TripActions était plus petite que Salesforce en 2007, elles avaient le même élan et la même approche. TripActions a bouleversé le secteur en proposant une plateforme technologique unique de bout en bout, qui offre aux clients des coûts prévisibles, un nouveau niveau d’obligation de diligence et une gestion des dépenses en temps réel, le tout dans un produit axé sur le client et le voyageur.

Pour moi, il s’agissait de résoudre un problème que je ne connaissais que trop bien, comme Salesforce l’avait fait avec les logiciels de GRC en 1999.

J’ai rejoint TripActions en janvier 2020. La croissance était ridicule, et bien que toute entreprise à croissance rapide ait des défis à relever, il semblait que rien n’allait nous arrêter. Nos clients et nos investisseurs aimaient ce que nous faisions, et nos employés transformaient un secteur.

Perturber la perturbation

J’ai entendu parler pour la première fois d’un virus en Chine en janvier. Ayant vécu en Asie, ce n’était pas ma première expérience des coronavirus et de l’impact qu’ils peuvent avoir sur les populations et les économies. Le SRAS et le MERS ont tous deux été mortels et ont entraîné des perturbations massives en Asie, mais chacun d’eux a été rapidement maîtrisé. J’ai supposé que la COVID-19, comme on l’appelle maintenant, serait à peu près la même chose. Comme j’avais tort !

Le 13 mars 2020, j’ai commencé à travailler à domicile comme la plupart des gens. Je n’essaierai pas de comparer la crise financière de 2008 à l’impact dévastateur que la COVID-19 a eu sur le monde, mais ce qui est similaire, c’est le choc massif qu’elle a provoqué sur les moyens de subsistance et les entreprises des gens partout dans le monde. La COVID-19 n’a épargné aucune partie de la société, mais elle a eu un impact négatif disproportionné sur les personnes travaillant dans le secteur des voyages et des services.

Ce que j’ai appris de 2008, cependant, c’est que ces événements mondiaux perturbateurs sont souvent un catalyseur de changement, et que certaines entreprises et technologies en sortent plus fortes. En 2008, Salesforce a augmenté sa part de marché grâce à une structure de coûts prévisible, une sécurité renforcée et un déploiement rapide. En 2020/21, TripActions en fera de même, pour ces six raisons :

  • Tout tourne autour de l’utilisateur. Les deux entreprises sont obsédées par le client ; en fait, c’est inscrit dans leurs valeurs. Et je peux dire, de première main, que toutes deux respecte la devise du « client d’abord » dans tout ce qu’elles font. C’est ce qui mène au succès : Les deux entreprises se soucient davantage des résultats pour les clients et innovent davantage dans les produits et services pour y parvenir.

  • Innovation constante. Comme Salesforce, TripActions offre une architecture multi-tenant qui nous a permis d’innover incroyablement vite au bénéfice de tous nos clients. Au cours des 12 derniers mois, nous avons fourni des centaines de nouvelles fonctionnalités à nos clients, depuis les contrôles des politiques au niveau des villes jusqu’aux propositions de voyage. Quelle que soit la taille de votre entreprise, tout le monde bénéficie de cette innovation, et tout est inclus dans l’abonnement mensuel.

  • Une tarification simple, sans frais cachés. Salesforce a défini le modèle de tarification simple et transparente pour les logiciels d’entreprise. De même, TripActions propose une tarification claire de la plateforme et de la consommation, sans frais cachés. Et alors que les entreprises se remettent sur pied, le contrôle des coûts sera plus important que jamais. Facile à déployer. Nous avions l’habitude de dire que Salesforce était 5 fois plus rapide à déployer. TripActions est également rapide à déployer, car il s’agit d’une plateforme unique et unifiée. Les contrôles des politiques et des dépenses, par exemple ? Il suffit de pointer et de cliquer pour personnaliser. La facilité de déploiement sera déterminante, car les entreprises cherchent à se débarrasser de leurs anciens systèmes et à transformer numériquement leurs programmes de voyages et de dépenses.

  • Rapports en temps réel. TripActions permet aux équipes financières de voir en temps réel les frais de voyages et de dépenses, ainsi que tout autre achat comme les paiements ponctuels ou les petits achats. En outre, la possibilité de contrôles en temps réel permet aux équipes chargées des finances et des voyages de prendre des décisions rapidement et avec précision.

  • Sécurité. La sécurité était aussi essentielle au succès de Salesforce qu’elle l’est pour TripActions. Mais pour nous, il ne s’agit pas seulement de sécuriser la plateforme, il s’agit aussi de la sûreté et de la sécurité des employés. En mars, de nombreuses entreprises utilisant des outils traditionnels de gestion de voyages avaient du mal à savoir où se trouvaient leurs voyageurs, où ils avaient voyagé et où ils allaient ensuite. Avec TripActions, nos clients peuvent voir ces informations en temps réel, ce qui permet de prendre des décisions stratégiques beaucoup plus rapidement. Cette fonctionnalité sera essentielle lorsque nous sortirons de la pandémie.

Nous savons que les gens finiront par revenir aux voyages d’affaires. Si les vidéoconférences quotidiennes nous ont appris quelque chose, c’est que nous détestons être assis en permanence devant un écran. Nous savons que les meilleures connexions et relations humaines se construisent face à face. Nous savons que les entreprises ont plus que jamais besoin de contrôler leurs programmes de voyages et de dépenses.

J’ai aussi appris au cours des 12 derniers mois que TripActions est de loin la meilleure solution pour le permettre à nos clients.

Return to blog